24, rue Nazareth
31000 Toulouse
France

Rechercher un livre
Par :
Recherche :


LA BOUTIQUE : Les collections
Collection Temporalités : Travail et Sociétés
Collection Travail, Subjectivité - Entreprises, Territoires
Travail et Activité humaine
Le travail en débats
Formation
Applications de l'anthropologie
Logiciels / software
DVD


 Identification
Email :
Mot de passe :

Vous n'avez pas de compte sur la boutique Octarés : Créez votre compte

Achats sécurisés par :


 
 
Samedi 19 avril 2014
 
Restructurations, précarisation, valeurs
ISBN : 9782915346749    30 € TTC
Add to cart
 
Béatrice Appay et Steve Jefferys (coordinateurs)
 
En quoi l’analyse de la précarisation est-elle devenue un sujet central pour la sociologie du travail ? Catégorie de la pratique ou concept scientifique, la précarisation est aujourd’hui une grande question de société. Cet ouvrage dresse un état de la question grâce aux nombreuses contributions et débats des XIe Journées Internationales de Sociologie du travail organisées à Londres sur ce sujet par les coordinateurs de cet ouvrage. Résultat des nouvelles formes de gestion et d’organisation du travail, des restructurations, et des remaniements à la baisse des systèmes de protection sociale liés au travail, la précarisation est un terme générique qui focalise l’attention sur l’analyse des processus de mise en précarité et sur les nombreuses réalités qui y sont attachées. Force est de constater, toutefois, que cette définition ne fait pas l’unanimité et, plus qu’une simple diversité des approches, cette tension révèlerait bien plutôt un problème de paradigme dans la controverse. D’un côté en effet, de nombreuses analyses ont traité de la précarisation comme d’un phénomène social instaurant un système de travail et d’emploi précaires, renforçant les inégalités et la contrainte dans et par le travail. Mais d’un autre côté, nombre d’intervenants ont eu tendance à en minimiser l’importance, voire à nier son existence même en tant que phénomène social, et à rejeter le concept de précarisation en tant que concept pertinent d’analyse. Quoi qu’il en soit, il ressort clairement que les définitions de la précarité et, a fortiori, de la précarisation sont des enjeux importants pour la sociologie du travail et pour la société. Si la question de la valeur, et des valeurs, est traditionnellement attachée à celle du travail, ici, elle permet d’aborder la précarisation à partir de deux autres angles d’analyse : le premier porte sur la valeur du travail, un enjeu majeur de la dégradation des rémunérations pour les uns et d’une survalorisation pour les autres, de la remise en cause des statuts et de la montée en puissance du travail non-rémunéré. L’autre point de vue permet d’interroger la précarisation à l’aune des valeurs démocratiques et de sa légitimité ou de son illégitimité sociale. Ces questions ont été traitées à partir de onze axes d’interrogations : 1) restructurations ; 2) relation salariale ; 3) rationalisation du travail ; 4) approches de la valeur ; 5) santé au travail ; 6) politiques d’emploi, chômage et flexicurité ; 7) genre et ethnicité ; 8) formation, qualification et compétences ; 9) professions, métiers ; 10) syndicalisme et mobilisation ; 11) action publique et relations professionnelles. Afin de respecter la diversité des approches, cet ouvrage présente aussi des textes qui ne traitent pas tous de la précarisation et qui relèvent d’approches différentes pour comprendre le travail aujourd’hui.


Introduction générale : Comprendre le travail au XXIe siècle, Béatrice Appay et Steve Jefferys

La précarisation, un défi majeur pour la démocratie, Béatrice Appay

Working hard to change the French Social Model: Is Sarkozy a French Thatcher? Steve Jefferys

Première partie - Les restructurations et leurs effets sur le travail et l’emploi

Introduction, Danièle Linhart
La fermeture de l’usine Matra Automobile à Romorantin - Pour une approche critique du localisme institutionnel dans les restructurations, Géry Deffontaines
Les restructurations d’entreprises et leur impact sur les travailleurs - Comparaison de deux études de cas dans l’industrie métallurgique suisse,
Jean-Michel Bonvin et Alain Simon

Deuxième partie - La relation salariale éclatée, précarisation du travail et de l’emploi

Introduction,
François Aballea
Tester, réformer et punir - Fonctions et usages du temps dans les agences de travail journalier de Chicago, Sébastien Chauvin
Contribution à une approche archéologique de la précarisation sociale, Stéphane Le Lay

Troisième partie - Rationalisation et travail

Introduction - Rationalisation et sociologie plurielle,
Jean-Pierre Durand
Le client et l’équipe, importantes sources de régulation dans la gestion par projets, Marie-Josée Legault et Stéphanie Chasserio
Le flux pressé tendu : de la rationalisation de l’organisation du travail à la généralisation des files d’attente, Guillaume Tiffon

Quatrième partie - Valeurs et gestion de la valeur

Introduction - L’hétérogénéité du traitement des valeurs, Jean Saglio
Créer un « bouche-à-oreille » autour d’un film : le travail de distribution des films documentaires, Emilie Sauguet
Le « nanomonde » vu de l’intérieur : le travail scientifique, ses évolutions et ses représentations dans le laboratoire, Morgan Jouvenet

Cinquième partie - Risques et santé au travail

Introduction, Pierre Desmarez
L’intensification du travail : phénomène durable ou effet d’apprentissage ? Damien Cartron, Michel Gollac et Sylvie Hamon-Cholet
France/Grande-Bretagne : deux régimes de régulation des risques liés aux activités productives, Jean-Pierre Galland

Sixième partie - Politiques d’emploi et marchés du travail, chômage, flexicurité

Introduction - Marché du travail et flexicurité, Bernard Friot
Rester cadre en étant chômeur ? La ratification des chômeurs dans le statut de cadre, Azdine Henni
De nouvelles formes d’emploi en marge du rapport salarial : le cas des assignations au travail dans le cadre du chômage en Suisse, Morgane Kuehni

Septième partie - Genre, ethnicité, division du travail et carrières

Introduction, Catherine Marry et Magdalena Rosende
Les formes de précarité des agents de service à l’entrée des établissements de soin, Lise Causse et Philippe Méhaut
« Les cols bleus des cols blancs » ou le déni d’une relation de service Le cas du secteur du nettoyage dans le quartier européen de Bruxelles, Fabienne Scandella

Huitième partie - Formation, qualification et compétences

Introduction - Formation qualification et compétences : du travail collectif au métier, Régine Bercot
Construction des connaissances professionnelles et collectifs de travail : stabilité et instabilité dans l’emploi et le travail - L’exemple des industries chimiques, Catherine Peyrard
Forme-t-on les stylistes ? Comment le Dictionnaire de la mode au XXe siècle donne à voir la formation des couturiers, Nicolas Divert

Neuvième partie - Professions, Métiers

Introduction, José Rose
Les relations ambulanciers-patients, Benjamin Lalandre
Les usages d’une « forme particulière d’emploi » dans l’immobilier d’investissement : trajectoires des commerciaux, façons de vendre et stratégies des entreprises, Vincent Moeneclaey

Dixième partie - Syndicalisme et mobilisation

Introduction - Un Printemps pour l’action collective ? Syndicalismes, mobilisations et négociations collectives, Michel Lallement
Experts et syndicalistes : entre légitimation technique et efficacité politique, Paula Cristofalo
Quand la mondialisation dynamise l'action collective : les revendications syndicales en faveur des administrateurs salariés en France, Aline Conchon

Onzième partie - Action publique et relations professionnelles

Introduction - Relations professionnelles et action publique, Eric Verdier
Quand les instruments de l’action publique sont employés de manière conflictuelle : le cas de la régulation politique du métier d’assistante maternelle, Clémence Ledoux
L'autorégulation de la profession médicale en question Deux voies de reconfiguration des rapports entre profession, Etat et marché en France et en Angleterre, Judith Allsop et Magali Robelet

Conclusion générale - Pour un dialogue entre économistes et sociologues sur l’emploi précaire et la précarisation, David Marsden
 
2009, 17 x 24 cm, 520 p.
 
30€ TTC
Add to cart

 
 
Conditions générales de vente - Informations légales   Analyse d'audience