Organisation, gestion productive et santé au travail Agrandir l'image

Organisation, gestion productive et santé au travail

9782366300284

Neuf

François Aballéa et Arnaud Mias (coordinateurs)
 
Si les sociologues précurseurs ont pu s’intéresser à l’impact des conditions de travail sur la santé des salariés et plus particulièrement des ouvriers, force est de reconnaître que la thématique de la santé au travail est restée discrète chez les pères de la sociologie du travail.

Plus de détails

27,00 € TTC

Si les sociologues précurseurs ont pu s’intéresser à l’impact des conditions de travail sur la santé des salariés et plus particulièrement des ouvriers, force est de reconnaître que la thématique de la santé au travail est restée discrète chez les pères de la sociologie du travail. Certes, ces dernières années au croisement des disciplines sociologiques et psychologiques, une attention nouvelle s’est portée sur les effets morbides de certaines formes d’organisation et de gestion du travail. De nouveaux concepts sont venus renouveler l’analyse : usure professionnelle, souffrance au travail, violence au travail, risques psychosociaux, etc. Pour autant, les interrogations plus traditionnelles de l’impact du travail, des postures, des techniques, des produits, de l’intensification du travail, de la pénibilité physique restent d’actualité. Mais les questions de santé au travail demeurent pour une part un point aveugle des organisations politiques comme des mouvements sociaux quand elles ne sont pas dissoutes purement et simplement dans la thématique « santé-environnement ».

Si la sociologie a quelque chose à dire sur la santé au travail, c’est en resituant les comportements à risque dans la logique du fonctionnement organisationnel et des modes de gestion du travail et en resituant cette logique dans les tendances lourdes de l’évolution des modèles productifs et gestionnaires. Plus encore, elle interroge le sens et la nature du travail aujourd’hui. Si la logique entrepreneuriale, exacerbée dans le capitalisme triomphant, portait en elle le désencastrement de l’économique et du social réduisant le travailleur à un producteur ou à un appendice de la machine et le travail au statut de marchandise, si la logique taylorienne, renforcée par le convoyage, organisait la solitude du salarié dans l’entreprise, l’histoire du travail et des relations professionnelles a montré que la dimension subjective du travailleur n’avait jamais pu être totalement évacuée, l’investissement identitaire du travail totalement mutilée et la dimension communautaire de l’organisation totalement niée, permettant un certain épanouissement, générant des collectifs, activant une certaine solidarité et protégeant par la même les salariés et leur santé. Or, on peut se demander si ce n’est pas aujourd’hui, dans le cadre de la globalisation financière, que les tendances dont étaient porteuses l’entreprise se révèlent dans leur nudité et leur pureté constitutive et que leurs effets sur la santé ne se dévoilent dans toute leur rigueur. Ce qui conduit à s’interroger sur les nouvelles idéologies du travail et de l’entreprise, sur le sens du travail et de la justice.

Sur la base de ces interrogations générales, cet ouvrage, composé de 27 contributions, se propose de faire état des recherches en cours autour de quatre questions :
- l’impact des nouvelles formes d’organisation du travail sur la santé des salariés ;
- l’impact des nouveaux modes de gestion des ressources humaines sur la santé des salariés ;
- la prise en compte de la santé au travail dans les relations professionnelles ;
- les outils de diagnostic et d’analyse de la santé au travail.

Introduction générale - Organisation, gestion productive et santé au travail
François Aballéa


Partie I - Rationalisation de l’organisation et santé au travail

Introduction
Alexandra Garabige

La santé des caissières à l’épreuve des caisses automatiques -
Un travail plus dur, moins intéressant et menacé de disparaître

Guillaume Tiffon

Une condition de travail peu spectaculaire :
la sous charge de travail dans les travaux subalternes des services

Pascal Barbier

Santé au travail et rapports sociaux dans le secteur du nettoyage :
le trouble comme discours politique

Guy Lebeer

La mise en place de la tarification à l’activité (T2A) dans les établissements
de santé et son impact sur la gestion des ressources humaines et la santé

Mihaï Dinu Gheorghiu et Frédéric Moatty

Des changements organisationnels à l’origine d’empêchements au travail
dans le secteur des centres d’appels : les risques pour la santé au travail

Alexandre Benion

Les centres d’appel : des méta-dispositifs de gestion entre paradoxes
structurants et défiance systémique

Marie Benedetto-Meyer et Jean-Luc Metzger

Nouvelles formes d’organisation du travail et santé des salariés en Europe
Antoine Valeyre

Partie II - Dispositifs de gestion et santé au travail

Introduction
Jérôme Pélisse

Quand l’organisation par projet menace la santé des salariés qualifiés
Lucie Goussard

Le management du travail et la prévention des risques psychosociaux
Patrick Conjard

Un travail empêché ?
Les effets des modes de GRH et de management dans les organisations bureaucratiques

Olivia Foli

La prévention des risques professionnels à la SNCF :
une activité à trois dimensions

Julien Kubiak

Parcours de vie et parcours professionnels :
ressources et ruptures. Le cas des personnes handicapées

Martine Blanc et Catherine Peyrard

Partie III - La santé comme enjeu des relations professionnelles

Introduction
Lionel Jacquot

Politiques et stratégies de prévention des risques psychosociaux (RPS) :
résultats d’une confrontation avec le droit de la santé-sécurité au travail

Loïc Lerouge et Gautier Debruyne

Négocier la prévention des risques psychosociaux  :
vers une nouvelle forme de dialogue social ?

Philippe Douillet

Syndicalisme et organisation du travail :
résistance et/ou compromis autour du « Document unique »

Hélène Adam et Louis-Marie Barnier

Risques psycho sociaux et organisationnels : quel rôle du CHSCT ?
Irène Gaillard et Gilbert de Terssac

L’expert au cœur de l’expertise CHSCT et de ses enjeux
Stéphanie Gallioz

La médecine du travail entre crise et refondation :
de l’institution aux pratiques professionnelles

Daniel Bachet

La pluridisciplinarité contre la médecine du travail ?
Retour sur la réforme de la santé au travail depuis les années 1980

Pascal Marichalar

Partie IV - Interroger les outils de diagnostic
et d’analyse de la santé au travail

Introduction
Arnaud Mias

Les désajustements : une cause possible de souffrance au travail ?
Damien Cartron et Catherine Guaspare

La pénibilité du travail mesurée par Sumer
Julien Choquet et Sarah Nechtschein

Les atteintes à la santé dues au travail : du visible à l’invisible
Isabelle Probst, Jean-Pierre Tabin et George Waardenburg

Les formes de dénis de la prévention - santé au travail en entreprise
Constance Perrin-Joly

Sanctionner la mise en danger au travail :
les cartons jaunes aux chantiers navals de Saint-Nazaire

Pauline Seiller

Invisibilisation de la souffrance au travail des patients en psychatrie
Laïla Salah-Eddine

Du management efficace à la fabrique de l’homme nouveau
Jean-Pierre Durand


Conclusion  générale -Transformation des conditions de travail
et constitution d’une problématique de la santé au travail

Pascal Ughetto

Auteur François Aballéa et Arnaud Mias
Hauteur 24 cm
Largeur 17 cm
Poids (g) 640
Année 2014
Nombres de pages 383

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...