La centralité du travail Agrandir l'image

La centralité du travail

978-2-36630-083-3

Neuf

François Hubault (coordinateur)

De l’amélioration des conditions de travail (ACT) à la qualité de vie au travail (QVT) : quelle(s) évolution(s) des manières de voir, des manières d’agir ?

Plus de détails

25,00 € TTC

On ne fait pas toujours ce qu’on avait prévu. C’est d’ailleurs une prédiction assez sûre de l’ergonomie. Et de fait, ici, en réunissant les contributions à deux séminaires qui devaient paraître successivement, nous faisons une nouvelle fois l’expérience que l’innovation peut venir de la nécessité.

Deux séminaires, donc.

 

Le premier s’est tenu sur l’idée que le succès même de cette fameuse différence établie par l’ergonomie entre le travail prescrit et le travail réel justifie de remettre « l’activité en question » et de revenir sur ce qu’on entend finalement – aujourd’hui, plutôt – par activité, en ergonomie certes, mais plus largement dans l’ergosphère qui s’est structurée autour de ce concept.

 

Le second lui en proposant de prendre l’argument de la « qualité de vie au travail » au sérieux et d’aller voir quelles évolutions des manières de voir comme des manières d’agir sont réellement engagées par ce basculement des registres « de l’amélioration des conditions de travail à la qualité de vie au travail ». La préoccupation centrale de cette interrogation concerne évidemment l’évolution de la place et du contenu de l’activité dans cette trajectoire, et donc sur quoi porte réellement l’interpellation conceptuelle, opérationnelle et politique de cette annonce.

 

Entre ces thèmes, il y a clairement une poursuite et une résonnance, de sorte qu’il est légitime de proposer ici de les exposer ensemble sous une enseigne qui indique clairement ce qui s’y joue : la centralité du travail. Et peut-être même, nous l’espérons vivement, aidera-t-on le lecteur à en dégager mieux les enjeux théoriques, méthodologiques et professionnels dans l’intervention.

 

Pour tenir ce pari de ménager l’unité propre de chacun des séminaires et leur mise en écho, ils sont présentés l’un à la suite de l’autre : selon que vous choisissiez la tranche blanche ou la tranche grise, vous pourrez lire…

 

Le séminaire L’activité en question ou le séminaire De l’amélioration des conditions de travail (ACT) à la qualité de vie au travail (QVT) : quelle(s) évolution(s) des manières de voir, des manières d’agir ?

 

Autant dire quand même que cette formule parie sur l’envie de poursuivre la résonnance des textes et des thèmes dans d’autres occasions que nous espérons bien continuer de proposer.

Sommaire


I – L’activité en question

 

Passer par l’activité pour soutenir l’activité, un enjeu politique, économique et sociétal

François Hubault

 

L’activité et ses usages en formation des adultes

Guy Jobert

 

Les dimensions socio-culturelles à l’œuvre dans l’activité :

le cas des orpailleurs de la région amazonienne du Pérou

Carole Baudin

 

Peut-on légitimement parler d’analyse de l’activité ?

Xavier Roth

 

Le taylorisme tel le Phénix…

Danièle Linhart

 

A-t-on laissé passer l’activité ? Entre identité et dimension sociale d’un ergonome

Arnaud Tran Van

 

Ce que l’activité met en question dans les organisations

Francisco de Paula Antunes Lima

 

L’activité au prisme de la psychosociologie du travail

Dominique Lhuilier

 

La place de l’activité dans l’analyse du travail – Pour une ergonomie de l’activité de service

Sandro De Gasparo

 

II – De l’amélioration des conditionsde travail (ACT) à la qualité de vieau travail (QVT) :

quelle(s) évolution(s) des manières de voir, des manières d’agir ?

 

Démarche de qualité de vie au travail et dynamique de performance : une relation à tenir

Olivier Blandin

 

Développer les capacités d’actions des salariés par la qualité du travail –

Enjeux de performance de santé et de renouveau du dialogue social

Vincent Bottazzi

 

La qualité de vie au travail : une démarche d’expérimentation

Julien Pelletier

 

La qualité de vie au travail – Entre innovation productiviste, néo-hygiénisme hédoniste et exténuation de la vie

Éric Hamraoui

 

Construire les conditions d’un travail en confiance

Laurent Karsenty

 

De l’entreprise sans usines à l’organisation sans travailleurs : les effets de la financiarisation de l’économie

Pierre-Yves Gomez

 

La dynamique de la subjectivité au cœur de l’économie du Service :

une opportunité de (re)penser la condition du travail dans les organisations

François Hubault

Auteur François Hubault
Hauteur 17 cm
Largeur 24 cm
Épaisseur 13 mm
Poids (g) 450
Année 2018
Nombres de pages 252

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...