Les intermittents du nucléaire - Enquête STED sur le travail en sous-traitance dans la maintenance des centrales nucléaires Agrandir l'image

Les intermittents du nucléaire - Enquête STED sur le travail en sous-traitance dans la maintenance des centrales nucléaires

2-906769-20-7

Neuf

Ghislaine Doniol-Shaw, Dominique Huez et Nicolas Sandret (sous la coordination de)
 

Cet ouvrage présente les résultats de la première phase de l’enquête épidémiologique STED conduite auprès des salariés sous-traitants DATR (Directement Affectés aux Travaux sous Rayonnements ionisants) intervenant dans les travaux de maintenance des centrales nucléaires, pendant les arrêts de tranche. 

Plus de détails

27,44 € TTC

Cet ouvrage présente les résultats de la première phase de l’enquête épidémiologique STED (Sous-Traitance EDF DATR) conduite auprès des salariés sous-traitants DATR (Directement Affectés aux Travaux sous Rayonnements ionisants) intervenant dans les travaux de maintenance des centrales nucléaires, pendant les arrêts de tranche. Depuis de nombreuses années, le travail en sous-traitance se développe dans les entreprises. Par ailleurs, de plus en plus fréquemment, ce sont des tâches centrales pour la production qui sont transférées à des travailleurs, extérieurs à la structure juridique de l’entreprise, et dont les conditions de travail et d’emploi sont le plus souvent dégradées et précarisées bien au-delà de ce que l’on rencontre chez les salariés de l’entreprise "donneuse d’ordre". Or, les effets des conditions particulières de travail et d’emploi des salariés prestataires sur leurs conditions de vie et leur santé sont encore très peu explorés. Les résultats de l’enquête STED apparaissent de ce fait particulièrement importants. Ils montrent en effet, avec précision, l’incidence des conditions de travail spécifiques aux activités de sous-traitance nucléaire et le poids déterminant des facteurs propres à l’organisation du travail, sur la santé psychique et physique des salariés. L’ensemble de ces données constitue ainsi une référence pour d’autres enquêtes à venir tout en étant, par ailleurs, un instrument de prévention et d’action immédiat pour transformer les situations des salariés.
Ghislaine Doniol-Shaw est ergonome, ingénieur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique, au Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés, rattaché à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.
Dominique Huez est médecin du travail à Electricité de France, à la centrale nucléaire de Chinon. Nicolas Sandret est médecin inspecteur du travail dans la région Île de France et attaché à une consultation de pathologie professionnelle à l’hôpital de Créteil.

Introduction 

I - Méthodes d'analyse des données de l'enquête

1.1. Analyse descriptive
1.2. Analyse explicative

II - Les effectifs concernés par l'enquête

2.1. Echantillon étudié
2.2. Répartition des salariés par site nucléaire, sur les trois derniers mois
2.3. Répratition des départements où sont passé les visites médicales DATR au moment de l'enquête 2.4. Répartition des départements d'habitation des salariés

III - Description de la population

3.1. Effectifs par sexe et catégorie professionnelle
3.2. Répartition des effectifs (masculins) par type d'activité professionnelle
3.3. Contrat de travail
3.4. Age
3.5. Situation maritale
3.6. Formation
3.7. Habilitation DATR
3.8. Durée de travail salarié
3.9. Ancienneté dans l'entreprise, ancienneté dans le type d'activité

IV - Conditions de travail

4.1. Expérience du travail réalisé lors de la dernière intervention sur le site
4.2. Contraintes de travail : contraintes physiques et d'environnement
4.3. Horaires de travail
4.4. Contraintes des rythmes de travail
4.5. Vécu des rythmes de travail
4.6. Relations dans le travail
4.7. Intérêt du travail
4.8. Conditions de réalisation du travail
4.9. Vécu du travail
4.10. Le rapport au risque radiologique et aux contraintes liées à la sécurité

V - Conditions de vie

5.1. Le chômage indemnisé
5.2. Activité dans les trois mois précédant l'enquête
5.3. Conditions de logement
5.4. Vécu familial

VI - Santé et travail

6.1. Santé générale et nombre de consultations depuis trois mois
6.2. Accidents de circulation
6.3. Arrêts de travail
6.4. Consommation de médicaments, excitants/calmants
6.5. Morbidité
6.6. Le sommeil
6.7. Fatigue nerveuse et anxiété
6.8. Symptomatologie dépressive

VII - Représentativité et limites de l'échantillon

7.1. Représentativité de l'échantillon
7.2. Caractéristiques liées à l'enquête par autoquestionnaire
7.3. Les limites associées au caractère transversal de l'étude
7.4. Les limites de la taille de l'échantillon

VIII - Synthèses des résultats

8.1. Précarité du statut contractuel de l'emploi, des qualifications et des collectifs du travail
8.2. Les déplacements professionnels
8.3. Contraintes horaires, contraintes de rythme de travail, vie familiale et santé physique et psychique
8.4. Contraintes physiques, moyens de travail, vie familiale et santé physique et psychique
8.5. Vécu subjectif du travail, santé psychique (sommeil et fatigue/anxiété) et vécu familial
8.6. Conditions de la sous-traitance de la maintenance et sûreté des installations
8.7. L'exposition et le rapport aux risques radiologiques
8.8. Les incidences spécifiques du travail sur la santé psychique, sous l'angle de la dépressivité

Conclusion

Annexe I - Régressions logistiques
Annexe II - Méthodologie et questionnaire d'enquête

Auteur Nicolas Sandret
Hauteur 24 cm
Largeur 17 cm
Poids (g) 470
Année 1995
Nombres de pages 250