Mobiliser et développer des compétences interactionnelles en situation de travail éducatif Agrandir l'image

Mobiliser et développer des compétences interactionnelles en situation de travail éducatif

978-2-36630-110-6

Neuf

Laurent Filliettaz et Marianne Zogmal
(sous la direction de)
 

Le travail au quotidien des éducateurs de l’enfance constitue encore aujourd’hui une réalité méconnue et occultée par d’innombrables représentations sociales et attentes institutionnelles. Peut-être parce qu’il semble se rapprocher de dispositions naturelles ou acquises spontanément – celles de savoir éduquer des enfants – il ne fait que rarement l’objet de recherches dans le champ des sciences de l’éducation.

Plus de détails

24,64 €

Le travail au quotidien des éducateurs de l’enfance constitue encore aujourd’hui une réalité méconnue et occultée par d’innombrables représentations sociales et attentes institutionnelles. Peut-être parce qu’il semble se rapprocher de dispositions naturelles ou acquises spontanément – celles de savoir éduquer des enfants – il ne fait que rarement l’objet de recherches dans le champ des sciences de l’éducation. Et pourtant, le travail éducatif « ne se fait pas tout seul ». D’abord parce qu’il mobilise chez les professionnels une mise en œuvre de ressources dans des situations nécessairement singulières et souvent marquées par l’incertitude. Et ensuite parce qu’il repose sur une distribution de ces ressources et un accomplissement nécessairement collectif. Qu’ils animent un jeu avec des enfants, qu’ils accueillent leurs parents dans des moments de bilan, qu’ils régulent ou coordonnent leurs pratiques à l’occasion de colloques d’équipes, les professionnels de l’éducation ne constituent jamais des acteurs solitaires et autonomes : ils agissent sur–, réagissent à–, se posent contre–, se mettent en lien avec–, etc. Bref, ils interagissent dans des environnements matériellement et historiquement situés.

 

C’est ce travail interactionnel et les compétences requises pour le mener à bien qui constitue l’objet de cet ouvrage. Au moyen d’une observation fine de situations éducatives ordinaires filmées dans des institutions de la petite enfance du canton de Genève en Suisse, les auteurs apportent un éclairage sur différentes facettes du travail éducatif dans le champ de la petite enfance : la structuration des activités d’éveil, l’animation des jeux libres, l’observation des enfants, la conduite des réunions et des transitions, l’encadrement et l’accompagnement des étudiants à l’occasion de stages. Ce travail analytique fin vise un double objectif. Celui de comprendre quelles compétences interactionnelles sont mobilisées et requises par les métiers de la petite enfance. Et aussi celui de décrire comment ces compétences se construisent et se développent dans des situations de formation professionnelle initiale.

 

Laurent Filliettaz et Marianne Zogmal sont respectivement professeur ordinaire et collaboratrice scientifique à l’Université de Genève, et tous deux membres de l’équipe Interaction & Formation au sein du laboratoire « Recherche, Intervention, Formation et Travail » (RIFT).

 

Avec les contributions de :

Isabelle Durand, Laurent Filliettaz, Stefano Losa, Vassiliki Markaki-Lothe, Vanessa Rémery, Dominique Trébert et Marianne Zogmal.

Avant-propos



Introduction – Le travail éducatif au prisme des interactions verbales

Laurent Filliettaz et Marianne Zogmal

 

 

Première partie – Le travail éducatif en question

 

Chapitre 1 – La part des compétences interactionnelles dans le travail éducatif

Laurent Filliettaz et Marianne Zogmal

Chapitre 2 – Les compétences interactionnelles comme objet et méthode de recherche

Laurent Filliettaz et Stefano Losa

 

 

Deuxième partie – Mobiliser des compétences interactionnelles dans le travail éducatif

 

Chapitre 3 – Le travail de structuration des activités éducatives

Laurent Filliettaz

Chapitre 4 – L'organisation et la structuration des situations de « jeux libres »

Marianne Zogmal

Chapitre 5 – Le travail éducatif dans les interstices

Vassiliki Markaki-Lothe et Vanessa Rémery

Chapitre 6 – Le travail d'observation des enfants

Marianne Zogmal

 

 

Troisième partie – Construire et développer des compétences interactionnelles dans le travail éducatif

 

Chapitre 7 – Former dans l'effervescence du travail éducatif

Dominique Trébert

Chapitre 8 – Apprendre à demander de l'aide

Isabelle Durand



Conclusion – Cerner la diversité et la complexité de la compétence interactionnelle pour le travail et la formation

Marianne Zogmal & Laurent Filliettaz

 

Références bibliographiques

Auteur Laurent Filliettaz et Marianne Zogmal (sous la direction de)
Hauteur 240 mm
Largeur 170 mm
Épaisseur 11.73 mm
Poids (g) 393
Année 2020
Nombre de pages 216

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...