Lieux de drague, scènes et coulisses d'une sexualité masculine Agrandir l'image

Lieux de drague, scènes et coulisses d'une sexualité masculine

2-906769-86-X

Neuf

Bruno Proth
 

Cet ouvrage pose la question des conditions qui font que la co-présence peut s’établir et tenir entre des hommes qui draguent et des hommes qui les préviennent des risques de contamination par le VIH.

Plus de détails

25,00 € TTC

Cet ouvrage pose la question des conditions qui font que la co-présence peut s’établir et tenir entre des hommes qui draguent et des hommes qui les préviennent des risques de contamination par le VIH. Leurs croisements éventuels se déclinent selon une triple perspective : l’espace territorialisé, l’espace temporalisé et l’espace symbolisé. Le parti pris théorique et empirique de l’auteur s’inscrit dans une approche microsociologique de l’espace détourné de ses fonctions initiales et s’appuie sur une ethnographie où l’observation participante occupe une place de choix. Cet ouvrage s’essaye à rendre compte de la compréhension des inter-relations qui s’établissent entre, d’une part, des hommes qui détournent l’espace public afin d’y instaurer, momentanément, des rencontres masculines pouvant conduire à des pratiques sexuelles, et d’autre part, des volontaires d’une association de lutte contre le sida, qui, sur cet espace social provisoirement annexé, doivent installer leur présence et tenir leur rôle de prévention. Il prête une attention particulière aux usages, stratégies et normes que les uns et les autres mettent en place, afin de contrôler les conditions sociales et spatiales de leurs intimités exposées.
Bruno Proth est sociologue et chargé d’enseignement à l’Université Paris Sud, Jean Monnet et à l’Université Paris VII, Denis Diderot.

Avertissement

Introduction 

Première partie

1. Du public à l’intime 
De la délicate légitimité de la sexualité humaine comme objet scientifique
De la prohibition du voir au devoir de discrétion
De la confusion entre la pratique des lieux et le lieu des pratiques
Le lit comme paradigme de la stricte intimité
Les stigmates associés au lieu de rencontre

2. Mises en condition 
Confrontations et ajustements autour de notre présence
De la restitution
L’observation participante
Les entretiens menés auprès des volontaires et des salariés
A la rencontre des assidus des lieux extérieurs de drague

3. Les motivations de l’engagement volontaire 
La séropositivité
La séronégativité

4. L’investiture initiatique 
La trajectoire d’insertion dans Aides
Les conditions de reproduction du volontariat de Aides
Cinq homosexuels engagés

5. De quelques dimensions de la formation
De l’importance du nommé
La valeur ajoutée du rite d’insertion
La mutation par le rite

Deuxième partie

1. Les cohabitations du dehors 
La logique du trajet
Les errances urbaines de l’usager de drogue
Des comportements et des conduites incongrues de quelques minorités

2. Les lieux de drague 
De quelques recherches réalisées

3. La sexualisation de l’espace 
La sexualisation des espaces différenciés
Une odeur particulière
Odeurs fortes et pratiques illicites
Espaces détournés et odeurs déviantes

4. Le multipartenariat homosexuel masculin et le sexe « impersonnel » 
Les lieux investis
Une station de RER intra-muros
Au bord du canal Sur les quais
Au cœur du bois de banlieue
L’esprit des lieux

5. Les signes de distinction et de reconnaissance des « hommes entre eux » 
L’investissement des lieux
La communication sur les lieux extérieurs de drague
Savoir marcher et maîtriser sa mine
Le détournement des espaces publics
Usages des pratiquants

Troisième partie

1. De la négociation conventionnelle à une compétence contextuelle
Se faire accepter sur place
Efficience de la stratégie de contact
Une séduction maîtrisée
Le don du préservatif et de gel
La protection de la symbolique communautaire

2. L’art de la rencontre 
Le support de l’institution
Le respect de l’intimité de l’homme approché
L’effet miroir de la confrontation
Les interpellations anonymes
L’intuition du volontaire

3. La crainte du rejet et ses modalités 
Le rejet pendant l’interaction
Le rejet immédiat
Un rejet particulier : la prévention en banlieue

4. Les limites des pratiques de prévention 
La précarité
Le sentiment d’impuissance
L’inconnu dans la rencontre

5. Fatigue diffuse et indices de l’utilité volontariale
La fatigue post-opération
La relativité de l’action

Conclusion

Annexe I - Le profil des volontaires

Annexe II - Le vocabulaire du groupe de prévention

Bibliographie

Auteur Bruno Proth
Hauteur 20,5 cm
Largeur 12,5 cm
Poids (g) 480
Année 2002 - 2003 (réimpression)
Nombres de pages 448

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...