Les histoires de la psychologie du travail - Approche pluridisciplinaire Agrandir l'image

L’esprit des règles - Regards sur l’activité policière

978-2-36630-075-8

Neuf

Dominique Pécaud
 

Et si les règles avaient de l’esprit ?... Est-il encore temps de considérer les règles comme l’expression de séquences langagières rationnelles capables d’orienter à coup sûr l’intention de celui qui agit vers un résultat connu d’avance. Une activité sans reste pour un acteur sans esprit…

Plus de détails

24,00 € TTC

L’industrialisation du travail policier porte l’espoir d’une efficacité sans limite basée sur le contrôle de soi, celui des policiers comme de ceux auxquels ils ont affaire.
Un contrôle sans violence et sans débordement ou transgression. Cet espoir est un leurre.
Pour le savoir, il suffit d’écouter les policiers, de comprendre ce qu’ils disent ouvertement ou à demi-mots, et de vérifier l’hypothèse suivante : si les règles ont de
l’esprit, c’est qu’elles alimentent la croyance en la venue d’une humanité qui, elle, serait devenue sans esprit, c’est-à-dire incapable d’une réflexion sur elle-même.
Mais les récits des policiers comme ce qu’ils font nous rassurent. Agir suppose la référence à une moralité ordinaire de la règle capable d’instituer leur travail.
Instituer, c’est tenir les hommes debout et entre eux. Tout travail est censé le faire. Celui des policiers, comme celui des autres. Tous les autres ?

Dominique Pécaud est professeur de sociologie à l’université de Nantes. Il est chercheur au Centre François-Viète d’épistémologie et d’histoire des sciences et des
techniques, et chercheur associé au Centre de Recherches sur les Crises Mines ParisTech.

Sommaire

Introduction

Première partie – Récits

Mise en scène de la règle
Activité ou action : la rationalisation du travail vue par C.
La fabrication du « social »
La justification de l’activité

Deuxième partie – Récits et commentaires

Morale et moralité
Sacralisation et sécularisation des règles
Légalité et circonstances de travail
Légalisme ou illégalisme de l’activité
La régulation du travail
Le légalisme bureaucratique existe-t-il ?
Inorganisation et illégalisme
Clandestinité et illégalisme
Règles, fins et morale ordinaire
Règles et normes

Troisième partie – Un savoir pratique au risque de la procédure et du contrôle

La justification comme figure de la culture professionnelle des policiers
Y a-t-il une culture policière ?
La régulation professionnelle du point de vue de son rapport aux règles
La maison, le chef et la conscience professionnelle
Idéalisation et régulation du travail policier au regard des contextes ou des règles
Identité et application des règles
Entre application des règles et évaluation des finalités
Être professionnel : pour qui, pour quoi ?
Être professionnel : rationalités et rationalisation du travail
Les raisons de travailler ensemble
Calcul des risques : résultats et interprétation de la légalité du travail

Conclusion

Références citées

Auteur Dominique Pécaud
Hauteur 24 cm
Largeur 17cm
Épaisseur 1.1cm
Poids (g) 380
Année 2018
Nombres de pages 206