Les ressorts de la mobilisation au travail Agrandir l'image

Les ressorts de la mobilisation au travail

2-915346-16-X

Neuf

Jean-Pierre Durand et Danièle Linhart (coordinateurs)
 
En quoi l’organisation et les conditions du travail se transforment-elles ? Quelles sont les formes présentes de la mobilisation des salariés ?

Plus de détails

27,00 € TTC

En quoi l’organisation et les conditions du travail se transforment-elles ? Quelles sont les formes présentes de la mobilisation des salariés ? Dans quelle autonomie et sous quelles contraintes ? Comment s’établissent les normes ? Comment se constituent, s’évaluent et sont mobilisées les aptitudes et les performances des salariés ? Comment ceux-ci s’adaptent-ils aux situations modernes du travail ? Quels rôles joue la diffusion des technologies de l’information et de la communication et quelle influence exerce la nouvelle place du client dans les procès de travail ? Quelle est la pertinence des paradigmes dominants avec lesquels les sociologues ont traité historiquement de ces thèmes ? Toutes ces questions prennent sens dans le va-et-vient entre les situations de travail (pris au sens micro et macro), le champ de l’emploi et de la formation (état des marchés du travail, gestion des emplois, dispositifs de formation…) et le contexte de la globalisation. Les chapitres de cet ouvrage répondent à l’ensemble de ces questions en traitant de la diversité des situations selon les branches, selon la dimension des entreprises ou des administrations, selon le genre et selon le type d’activité des salariés. Sans oublier les nouvelles formes d’emploi et l’éventuel renouvellement des espaces de négociation. Enfin, parce qu’il s’agit d’un ouvrage collectif, cet ouvrage montre la grande variété d’approches et de paradigmes mis en œuvre dans la sociologie du travail. Ainsi, Les ressorts de la mobilisation au travail offre une vue complète et une photographie fidèle de ce qu’est la sociologie du travail à l’instant où le sens du travail importe moins que ses devenirs.

Introduction générale :
les transformations de la sociologie du travail depuis vingt ans

Jean-Pierre Durand et Danièle Linhart

 Partie 1 A – Evolution des situations de travail :
approches en terme de branches ou de professions


Introduction. La passion laborieuse
Marcelle Stroobants
Parcours professionnels, mobilité géographique -
Une analyse des inégalités homme/femme dans le secteur bancaire

Isabelle Bertaux-Wiame
Les monteurs passent au numérique :
révolution d’un métier et tentatives de régulation

Philippe Le Guern
La figure du "marin chef d’entreprise"
Jacques Garnier et Delphine Mercier
Le sens du genre
François Sarfati


Partie 1B – Evolution des situations de travail :
approches en termes organisationnels ou des procès de travail


Introduction. Les organisations fragiles
Frédéric de Coninck
Des organisations à risques ? Risques au travail et régulations sociales
Eric Drais
Dynamique de l’inter-connaissance et de la confiance
dans la construction des liens professionnels

Florence Bailly, Martine Blanc, Thierry Dezalay et Catherine Peyrard
La main invisible des relations dans une organisation en réseau
Ivan Boissières
Effets et enjeux des stratégies « d’orientation client » -
Le cas de deux entreprises de service

Sophie Beauquier


Partie 2 – Modèle de la compétence dans la mise au travail
et mode de mobilisation


Introduction. Les nouveaux régimes de mobilisation des salariés
François Aballéa et Lise Demailly
Gestion par les compétences dans une usine sidérurgique :
un nouveau contrat social ?

Frédérique Alexandre-Bailly
L’action européenne de l’emploi -
Représentations d’entreprise et mobilisation des chômeurs

Rachid Bouchareb
La mobilisation niée du sujet : malaises dans le travail
Valérie Boussard
Compétence collective et qualités individuelles -
Contribution à une analyse sociologique de la subjectivité au travail

Sylvie Célérier
Les voies du contrôle et de l’autonomie dans les politiques de mobilisation des firmes
Sophie Le Corre
Logique compétence et professionnalisation ouvrière dans l’entreprise
Sylvie Monchatre
La pénibilité du savoir-être des visiteurs médicaux -
Conditions de travail et intensification relationnelle

Guy Friedmann


Partie 3 – Négociation des nouvelles normes d’emploi


Introduction. Quelles reconfigurations normatives ?
Michel Lallement
Le mandatement :
une forme de représentation et de mobilisation pour les femmes ?

Hervé Defalvard, Martine Lurol et Evelyne Polzhuber
Evolution des espaces de négociation collective :
analyse des processus de structuration du dialogue social territorial

Frédéric Rey
Format des annonces d’offres d’emploi
et normes de sélection sur les marchés du travail

Emmanuelle Marchal
Définition de nouvelles normes d’emploi et organisations par projet :
le cas de la musique ancienne

Pierre François


Partie 4 – Les paradigmes dans le champ du travail à l’épreuve

Introduction
Pierre Desmarez
De l’appropriation des actifs de l’entreprise à l’appropriation du profit -
Eléments pour l’analyse des rapports salariaux dans l’industrie financière

Olivier Godechot
Les paradigmes sociologiques à l’épreuve des catégories de sexe :
quel renouvellement de l’épistémologie du travail ?

Helena Hirata et Danièle Kergoat
Sciences sociales et construction de la catégorie « formation » en France (1945-1971)
Lucie Tanguy

Conclusion générale. 25 ans de sociologie du travail au Royaume-Uni : tendances et tribulations
Paul Thompson

Auteur Jean-Pierre Durand et Danièle Linhart
Hauteur 24 cm
Largeur 17 cm
Poids (g) 560
Année 2005
Nombres de pages 318

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...