Les salariés de l'incertitude - Solidarité, reconnaissance et équilibre de vie au travail Agrandir l'image

Les salariés de l'incertitude - Solidarité, reconnaissance et équilibre de vie au travail

9782366300116

Neuf

Marc Uhalde (coordinateur)
 

Ils sont salariés du privé ou du public, employés, techniciens ou cadres, à l’hôpital, dans la conception électronique, le transport aérien, l’automobile ou la téléphonie…

Plus de détails

21,80 €

Ils sont salariés du privé ou du public, employés, techniciens ou cadres, à l’hôpital, dans la conception électronique, le transport aérien, l’automobile ou la téléphonie… Tout les distingue en apparence, mais ils partagent une même expérience de travail : ils sont contraints de composer au quotidien avec des organisations du travail changeantes, des modes de reconnaissance instables et des dispositifs d’équilibre de vie très imparfaits. Comment ces salariés parviennent-ils à tenir dans des organisations où l’incertitude fait loi et bouleverse constamment les repères les plus élémentaires de leur engagement professionnel ?

Ce livre s’intéresse à l’autre face des risques du travail contemporain en étudiant la manière dont les salariés parviennent à canaliser, à compenser et parfois même à déjouer des facteurs d’insécurité gestionnaire pour assurer la continuité de leur activité professionnelle.

A partir d’enquêtes de terrain réalisées dans des secteurs d’activité très différents, il montre tout d’abord que nombre de salariés disposent de capacités de résistance à l’incertitude, même si celles-ci sont inégalement réparties dans le monde du travail et dépendent de conditions locales qui limitent leur généralisation.

Les auteurs portent surtout leur attention sur les formes de résistance ordinaire à l’insécurité des organisations. Leurs enquêtes relèvent que les salariés recourent fréquemment à des « collectifs d’action » informels. La diversité parfois confuse de ces collectifs dévoile le fait majeur de la recherche : si les salariés recourent au collectif, c’est qu’ils y puisent des ressources essentielles de solidarité, de création de sens et d’autonomie au travail qui échappent au regard et à la volonté de contrôle du management.

Résister à l’incohérence de la gestion devient aujourd’hui un acte d’affirmation de soi au travail, qui oppose le sens et l’efficacité du lien social à des modes de gestion de plus en plus illisibles et individualisants.


Les contributeurs : Martine Buffier-Morel, Cécile Gayral, François Granier, Olivier Guillaume, Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri, Jean-Luc Metzger, Pascal Thobois, Marc Uhalde

Introduction. L’expérience de l’incertitude au travail
(Marc Uhalde)
Des mondes d’incertitudes
Des enquêtes dans une diversité de mondes professionnels
Une analyse secondaire d’études de cas
Les collectifs de l’incertain

Vivre et agir dans des organisations en changement permanent

Introduction. L’insécurité des politiques de changement permanent
Au commencement était la volonté de changer
Quatre formes de collectifs pour tenir dans l’insécurité
Des collectifs d’action qui demeurent fragiles face à une déstabilisation
qui n’épargne personne

Chapitre 1. Le fragile entêtement des solidarités informelles
Le cas emblématique des téléopérateurs non-voyants

(Jean-Luc Metzger)
Travailler dans une entreprise peu soucieuse de ses salariés
Le métier de téléopérateur non-voyant dans un centre d’appels
Renouvellement des dispositifs et fragilisation des compétences
Une dynamique d’insertion fragile
En quoi cette situation est-elle emblématique du travail aujourd’hui ?
La fragilité des solidarités dans des univers en proie au changement perpétuel

Chapitre 2. L’action en réseau pour construire du sens organisationnel
(Olivier Guillaume)
Deux entreprises engagées dans des restructurations permanentes
De l’incertitude à l’expérience du non-sens
L’innovation en gestion pour lutter contre le non-sens
La fragilité des certitudes et du sens dans les organisations

Chapitre 3. Reconstruire des politiques publiques fragilisées
Les contributions de professionnels du service public
(François Granier)
Un assassinat qui cristallise des tensions latentes
Un métier dans le champ d’incertitudes multiples et fondamentales
Des contrôleurs-inspecteurs en quête d’une refondation de leurs missions
Un point aveugle : les facettes du métier réel de contrôleur-inspecteur
L’expérience partagée des contradictions institutionnelles
La dimension cachée des collectifs professionnels
Des modalités innovantes mais non stabilisées
Les ressorts sociaux de l’innovation

Chapitre 4. Des politiques d’entreprise à la rescousse des incertitudes du marché
(Marc Uhalde)
L’entreprise « sociale », un phénomène socioéconomique ancien et persistant
Le pouvoir à parts égales
Des relations sociales « ancrées »
Le prix de la stabilité sociale : épouser une culture d’entreprise
Les politiques d’entreprise, une parade possible aux incertitudes de la flexibilité


Cheminer dans les incertitudes de reconnaissance

Introduction. L’indépassable attente de reconnaissance au travail

Chapitre 5. Une cartographie des risques de non-reconnaissance professionnelle
(Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri et Marc Uhalde)
Incertitudes de mondes institutionnels en changement
Incertitudes de modèles de gestion de la main-d’oeuvre

Chapitre 6. Les dynamiques critiques de reconnaissance
(Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri et Marc Uhalde)
Les dynamiques de préservation identitaire par la « résistance »
Mobilité de rupture et transformations identitaires

Chapitre 7. Les dynamiques intégratives de reconnaissance
(Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri et Marc Uhalde)
Les figures de l’intégration institutionnelle
La reconnaissance négociée
La reconnaissance professionnelle à travers une pluralité de « scènes »

Construire un équilibre de vie « malgré tout »

Introduction. L’incertaine articulation du temps de travail et du temps hors travail

Chapitre 8. Réguler les contraintes de temps entre soi :
la ressource des collectifs de travail

(Cécile Gayral et Pascal Thobois)
Le collectif de métier comme espace de la régulation temporelle en centrale nucléaire
Médecins libéraux : rompre avec l’isolement pour concilier mode de vie, contraintes économiques
et éthique professionnelle
Les collectifs du temps de travail

Chapitre 9. L’incontournable dynamique des politiques locales de gestion(Martine Buffier-Morel)
La construction de nouvelles politiques de gestion par des acteurs convaincus :
le cas des agents de ménage de la ville de Rennes
L’effet contrasté des pouvoirs organisationnels sur l’implantation
des politiques d’équilibre de vie au travail
Les effets pervers du volontarisme politique
La dynamique incontournable, mais incertaine, des politiques de gestion
dans la mise en oeuvre des politiques publiques

Conclusion. Sous les incertitudes du travail, la résistance du lien social
(Marc Uhalde)
Tenir dans les incertitudes du travail : la ressource des « collectifs d’action »
Dynamique de préservation
Dynamique de compensation
Dynamique de résistance
Dynamique d’invention
Résistances et reconfiguration du lien social au travail
Un lien social sous contingence
Les barrières mobiles des inégalités face aux incertitudes du travail

Bibliographie générale

Annexe

Enquêtes originales réalisées par les auteurs

Auteur Marc Uhalde
Hauteur 24 cm
Largeur 17 cm
Poids (g) 400
Année 2013 (2014 réimpression)
Nombre de pages 206

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...