[EBOOK] Connaissance du travail et orientation - Une histoire en débats Agrandir l'image

Connaissance du travail et orientation - Une histoire en débats

978-2-36630-077-2

Serge Blanchard et Régis Ouvrier-Bonnaz
(coordinateurs)

Cette publication devrait permettre aux lecteurs de repérer les problèmes récurrents rencontrés lorsqu’on aborde la question des rapports entre connaissance du travail et orientation, de mieux appréhender la façon dont ils ont été ou non traités, de repérer les obstacles qui ont pu surgir et de voir comment ces obstacles ont été ou non surmontés.

Plus de détails

0,00 € TTC

Les liens entre connaissance du travail et orientation, bien qu’anciens, ont été peu analysés et questionnés. Ce nouvel ouvrage coordonné par deux chercheurs du Groupe de recherche et d’étude sur l’histoire du travail et de l’orientation du Centre de recherche sur le travail et le développement du Conservatoire national des arts et métiers a pour objectif de combler cette lacune. Il revient sur les liens qui ont organisé les rapports entre connaissance du travail et orientation afin de mieux appréhender la façon dont ils se sont tissés. Cette mise en perspective historique permet de mieux cerner la nature des problèmes à traiter. Au départ, dans le cadre du développement de la psychotechnique, la connaissance du travail est subordonnée à la construction des tests et à la mesure des aptitudes requises pour exercer tel ou tel métier. Cet objectif étant difficile à atteindre, cette connaissance a été progressivement mise au service de visées plus éducatives et formatives. La multiplication des dispositifs d’aide à l’orientation pour les élèves et les professionnels, la complexité croissante du monde du travail et des rapports sociaux qui l’organisent rendaient d’autant plus urgente cette clarification.

Cette publication devrait permettre aux lecteurs de repérer les problèmes récurrents rencontrés lorsqu’on aborde la question des rapports entre connaissance du travail et orientation, de mieux appréhender la façon dont ils ont été ou non traités, de repérer les obstacles qui ont pu surgir et de voir comment ces obstacles ont été ou non surmontés. Sont également abordées les impasses dans lesquelles praticiens et chercheurs ont pu parfois s’engager ainsi que les avancées pratiques et théoriques observées. Il s’agit alors de voir comment les analyses développées sont susceptibles de favoriser les échanges entre la psychologie du travail, l’ergonomie et la psychologie de l’orientation et de tenter de mieux répondre aux enjeux épistémiques et sociaux – liés à la question de l’orientation tout au long de la vie – auxquels ces trois disciplines sont confrontées aujourd’hui.

 
NB : À l’issue de votre commande gratuite, vous recevrez un courriel de confirmation « Le produit que vous avez acheté est prêt à être téléchargé ». Cliquez sur le lien, le fichier .pdf sera téléchargé sur votre appareil (ordinateur, tablette ou téléphone).
L
’ouvrage sera également téléchargeable dans votre espace client.

Introduction – La place de la connaissance du travail dans l’orientation : quelle(s) histoire(s) pour quels développements ?

Régis Ouvrier-Bonnaz

L’étude du travail, un contexte politique favorable à la fin du XIXe siècle

Du côté de l’école, un lien avec les milieux professionnels : les travaux manuels

La connaissance du travail et la naissance de la psychotechnique

La connaissance du travail et le développement d’une perspective éducative de l’orientation professionnelle

Pour conclure

 

Armand Imbert : tableau méthodique des professions qui appellentdes recherches et nature de ces recherches

Marcel Turbiaux

La commission chargée de préparer un programme d’études relatives à la physiologie du travail professionnel, aux conditions de l’existence, aux aptitudes professionnelles et à la formation, dans les familles ouvrières et paysannes

Armand Imbert, membre de la commission

Conclusion

Épilogue

 

La place de la connaissance du travail dans l’orientation, un problème ancien toujours d’actualité ?

Régis Ouvrier-Bonnaz

La conception diagnostique de l’orientation et l’apport de la psychologie appliquée à la connaissance des métiers

La conception éducative de l’orientation, une autre façon d’appréhender la connaissance des métiers

La réforme scolaire de 1959 et l’institutionnalisation de l’orientation : une approche psychopédagogique intégrée de la connaissance des métiers

Information, connaissance, savoirs, quels registres privilégier ?

Métier, profession, emploi, travail, de quoi parle-t-on : une ambiguïté à lever ?

Les documents sur le travail : que donnent-ils à voir des métiers ?

Conclusion

 

Questions autour de la transmission de l’activité de travail :de l’acteur au demandeur de travail en passant par le conseiller

Anne Lancry-Hoestlandt

L’orientation vers le travail

Mais que signifie le terme « travail » ?

Les fonctions du travail

De quoi parle-t-on lorsqu’on dit « emploi, profession, métier, carrière » ?

Enjeux collectifs, enjeux individuels

Que transmettre et comment ?

Quelques avancées

 

Les conductrices de bus à l’épreuve des tests psychotechniques

Livia Scheller

Le filtre sélectif des tests psychomoteurs dans le service psychotechnique de la RATP

Le test du tourneur ne s’accorde pas au féminin

Prédictibilité des tests et apprentissage du métier

Le tourneur et la dissociation des mouvements

Le test du tourneur, la dissociation des mouvements et les différences hommes-femmes

La formation comme terrain clinique d’analyse du rapport entre tests et performances psychomotrices

Des tâches associées à la dissociation des mouvements

L’analyse de l’espace non testée

Et l’activité des formateurs dans tout cela ?

En guise de conclusion

 

Jean-Marie Faverge et Antoine Léon : cheminement et rencontre autour de l’analyse du travail

Jacques Leplat

Les auteurs et leur contexte institutionnel

Le socle des connaissances psychologiques de base

Les relations entre les deux chercheurs

Les intérêts propres des deux chercheurs

La place de l’analyse du travail chez les deux chercheurs

Analyse du travail et tests dans l’orientation

Conclusion

 

La place du travail dans la psychopédagogie de l’orientation professionnelle d’Antoine Léon

Pierre Roche

Les obstacles épistémologiques et politiques qui fondent la psychopédagogie de l’orientation professionnelle

L’expérimentation de l’orientation professionnelle formative et la place du travail

Conclusion

 

Transfert et généralisation dans « Culture générale et apprentissage d’un métier » d’Antoine Léon

Bernard Prot

Mobilités professionnelles, stéréotypes sociaux et éducation permanente

Distinguer transferts et généralisations pour étudier leurs rapports

Conclusion

 

Postface

Patricia Champy-Remoussenard

 

Bibliographie générale

 

Auteur Serge Blanchard et Régis Ouvrier-Bonnaz
Année 2018

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...