Qualité du travail, qualité au travail Agrandir l'image

Qualité du travail, qualité au travail

9782366300314

Neuf

Dominique Lhuilier (coordinatrice)
 

Les transformations que connaît le travail contemporain (intensification, précarisation, mais aussi flexibilité, nouvelles méthodes de gestion, d’évaluation) modifient en profondeur le travail, son organisation et la conception que l’on se fait de la qualité du/au travail.

Plus de détails

23,00 € TTC

Les transformations que connaît le travail contemporain (intensification, précarisation, mais aussi flexibilité, nouvelles méthodes de gestion, d’évaluation) modifient en profondeur le travail, son organisation et la conception que l’on se fait de la qualité du/au travail.

La qualité prescrite, telle que développée par le langage et les techniques de la qualité, trouve de multiples déclinaisons : qualité des produits, des services, des processus, des régulations, des procédures de certification… « qualité totale ».

La qualité du travail renvoie aussi au « travail bien fait » du point de vue du/des opérateurs : règles de métier, règles du collectif de travail, construction des valeurs en situation de travail et dans d’autres domaines d’activité, valeurs personnelles engagées dans l’activité.

La qualité du travail concerne encore la qualité de la vie au travail : ici, elle est synonyme d’activité propre, de personnalisation, de santé, de développement des capacités, d’apprentissage, de construction de projets professionnels. Dans ces prolongements, la notion de qualité du travail peut être mise en perspective avec celles de « travail soutenable », ou de « travail décent ».

Si l’inflation discursive sur la « qualité » peut être aujourd’hui aisément repérée, sa polysémie doit être interrogée. Sa signification varie suivant à la fois les places occupées (opérateur, cadre, direction, actionnaire, client, expert en normalisation...) et les objets évalués.

Les critères de qualité sont des productions sociales arrimées à la division technique et sociale du travail. Ces divisions constituent autant de segmentations des représentations de ce qu’il y a à faire, de ce qu’il est essentiel de faire, de ce qu’est le travail bien fait au regard de repères propres à la place occupée dans ces divisions et des activités associées à celles-ci.

D’où deux questions centralement posées tout au long de cet ouvrage : quelles sont les modes de régulation des conflits de critères de « la » qualité ? Quelles sont les voies de transformation de l’organisation des critères ?

Cet ouvrage cherche à déplier les significations de la « qualité », à repérer les usages de cette notion polysémique, à favoriser  réflexions et  débats sur la manière de construire les jugements sur le travail et leurs critères. A explorer enfin les méthodologies associées au développement de la « qualité ».

Cet ouvrage collectif est issu d’un séminaire organisé par le Centre de recherche sur le travail et le développement du Conservatoire national des arts et métiers.

Contributeurs :
Jean-Yves Bonnefond, Capucine Bremond, Yves Clot, le Collège des Enseignants-chercheurs en Ergonomie (CE2), Christophe Demaegdt, Anna Maria Di Fabio, Alexandre Dicioccio, Olivier Dulu, Pierre Falzon, Isabelle Gernet, Jacques Leplat, Dominique Lhuilier, Even Loarer, Joëlle Mezza, Catherine Mieg, Vanina Mollo, Adelaide Nascimento, Isabelle Olry-Louis, Sonia Papegnies, Edwige Quillerou-Grivot, Anne-Lise Ulmann,  Duarte Rolo, Jean-Luc Tomas. 

Avant-propos
Pierre Falzon

Introduction
Dominique Lhuilier

Première partie - Critères et conflits de qualité


Aperçu sur les critères à la lumière de l’histoire
Jacques Leplat

Qualité réglée, qualité gérée,
Pierre Falzon, Alexandre Dicioccio, Vanina Mollo et Adelaide Nascimento

Deuxième partie - La qualité du travail… sans le travail


Quand les indicateurs de qualité à l’hôpital « parlent d’eux-mêmes »
Paule Bourret

Qualité prescrite, conflit de règles et soufrance éthique
Duarte Rolo

La qualité du travail en psychiatrie -
Un problème d’évaluation ou un problème pour l’évaluation ?

Christophe Demaegdt, Catherine Mieg et Isabelle Gernet

Que faire de la qualité en formation quand le travail s’en mêle ?
Anne-Lise Ulmann et Capucine Brémond

Troisième partie -  Evaluer l’efficacité de l’action


Evaluer l’efficacité des actions de conseil en orientation
Olivier Dulu, Yann Forner et Even Loarer

Comparaison des approches qualitatives et quantitatives permettant d’évaluer
l’efficacité de dispositifs du nouveau paradigme  construire sa vie »

Anna Maria Di Fabio

Quatrième partie - Interventions sur « la qualité du travail »


La qualité du travail : un opérateur pour l’accompagnement au changement
Sonia Papegnies et Jean-Luc Tomas

De « l’épuisement professionnel » à la qualité du travail :
le cas de la « belle table » d’instrumentation

Jean-Luc Tomas et Jean-Yves Bonnefond

Qualité du travail : un problème avant d’être une solution
Edwige Quillerou et Yves Clot

Cinquième partie - Qualité du travail et qualité de la vie au travail


Évolutions des politiques publiques de gestion de l’enseignement supérieur
et de la recherche en France : quelques conséquences sur les conditions
de travail et la santé des enseignants-chercheurs en ergonomie

Collège des Enseignants-Chercheurs en ergonomie

Qualité du travail et santé : constructions de projets de retour à l’emploi
de personnes atteintes de maladies chroniques

Joëlle Mezza et Dominique Lhuilier

Qualité du travail conversationnel et rapports sociaux de sexe
Isabelle Olry-Louis

Auteur Dominique Lhuilier
Hauteur 24 cm
Largeur 17 cm
Poids (g) 400
Année 2014
Nombres de pages 228

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...