La seconde autonomie  Temps et travail en France, Allemagne et Chine Agrandir l'image

La seconde autonomie - Temps et travail en France, Allemagne et Chine

978-2-36630-137-3

Neuf

Jens Thoemmes


Les interactions entre les temps et l’autonomie ont jalonné l’évolution du travail. Face aux exigences des modèles de production, qu’elles soient économiques, techniques ou sociales, les travailleurs ont longtemps aspiré à maîtriser leur temps. Pour l’emploi salarié, l’autonomie temporelle a progressé d’une lutte acharnée pour la réduction du temps de travail vers des débats plus subtils sur sa gestion.

Plus de détails

24,17 €

Les interactions entre les temps et l’autonomie ont jalonné l’évolution du travail. Face aux exigences des modèles de production, qu’elles soient économiques, techniques ou sociales, les travailleurs ont longtemps aspiré à maîtriser leur temps. Pour l’emploi salarié, l’autonomie temporelle a progressé d’une lutte acharnée pour la réduction du temps de travail vers des débats plus subtils sur sa gestion. Au XIXe siècle, le défi était de « reprendre » du temps à l’employeur, tandis qu’aujourd’hui, les enjeux se complexifient autour de l’organisation du temps de travail. Ce glissement marque une évolution de la première autonomie, focalisée sur la durée, vers une seconde, orientée sur la place du travail au sein de l’ensemble des temps sociaux. Le début de cette transition se situe à la fin des années 1960 avec l’apparition successive d’outils de la négociation permettant d’intégrer l’aspiration des salariés et les exigences de l’appareil productif : horaires variables, comptes épargne-temps, télétravail, etc. Loin d’être uniforme, la seconde autonomie présente des nuances significatives, en particulier selon les contextes socio-économiques. Ce livre offre des éclairages issus de recherches de terrain en France, en Allemagne et en Chine, afin d’évaluer les conditions, opportunités et risques liés à ce passage à une nouvelle autonomie temporelle.


Jens Thoemmes, sociologue, est directeur de recherche au CNRS, rattaché au Centre d’Études et de Recherches Travail, Organisation, Pouvoir à Toulouse. Depuis trente ans, il se consacre à l’étude du travail, se focalisant sur la création et l’évolution des normes. La négociation des règles temporelles constitue un axe majeur de ses recherches. Il assure depuis 2014 la direction de la revue Temporalités, soutenue par le CNRS.

Introduction – Une autre autonomie

 

Chapitre I - Que veut dire autonomie temporelle ?

A - Registres et conceptions

B - Souveraineté et autonomie

C - Apports à une théorie de l’autonomie temporelle

D - L’exemple d’une catégorie de salariés : les cadres

E - La seconde autonomie temporelle : de la durée à la position du temps

 

Chapitre II - Une nouvelle voie à partir des années 1960 : les horaires variables

A - L’émergence du concept dans l’entreprise

B - L’avènement d’une nouvelle culture temporelle et du travail ?

C - De nouvelles machines pour enregistrer les effets de l’autonomie temporelle

D - Les résistances sociales contre les horaires variables

E - De l’enchantement au désenchantement : les horaires variables au service des entreprises

F - Conclusions

 

Chapitre III - Un dispositif emblématique en France et en Allemagne : le compte épargne-temps

A - Que sait-on des comptes épargne-temps ?

B - Principales différences entre la France et l’Allemagne

C - Des types de comptes épargne-temps différents en Allemagne et en France

D - L’autonomie en pratique : les résultats des études de cas d’entreprises

E - Raisons et des racines des différences entre les deux pays

F - Conclusions

 

Chapitre IV - L’autonomie temporelle dans les industries en Chine

A - Les recherches sur le travail et le genre

B - Les études de cas : une usine de chaussures et une usine sidérurgique

C - Les temps sociaux en Chine

D – Conclusions

 

Chapitre V - Le télétravail en France depuis la pandémie de la Covid-19 : une voie d’avenir ?

A - Le télétravail un dispositif central au cœur de la pandémie

B - La négociation des accords d’entreprise : 7 cas divers aux enjeux multiples

C - Le télétravail renforce-t-il l’autonomie temporelle ?

D - Un télétravail minimal

E - Le télétravail critiqué et ensuite rationné

F – Conclusions

 

Conclusion générale

A - De la difficulté de mettre le travail à distance

B - La seconde autonomie et l’hétérogénéité des situations

C - Une autonomie de plus en plus négociée

D - Les rapports entre les deux formes d’autonomie temporelle

E - La seconde autonomie comme opportunité pour retrouver le bien-être au travail ?

 

Références

 

Auteurs Jens Thoemmes
Hauteur 170 mm
Largeur 148 mm
Épaisseur 12 mm
Poids (g) 315 g
Année 2024
Nombre de pages 240